Thursday 22 June 2017

Commission Locale de Développement Rural

Qu'est ce que c'est ?

La Commission Locale de Développement Rural (CLDR) intègre le dispositif des Opération de Développement Rural (ODR) fixé par un Décret du Parlement wallon du 06 juin 1991.

Une Opération de Développement Rural consiste en un ensemble coordonné d'actions de développement, d'aménagement et de réaménagement entreprises ou conduites en milieu rural par une commune, dans le but de sa revitalisation et de sa restauration, dans le respect de ses caractères propres et de manière à améliorer les conditions de vie de ses habitants au point de vue économique, social et culturel.

L'opération est synthétisée dans un document appelé Programme Communal de Développement Rural (PCDR).

La Commune d'Incourt a intégré , comme commune pilote, le dispositif des CLDR en 1979 et un nouveau PCDR couvrant la période 2010-2020 vient d'être approuver par le Ministre en charge de cette matière au Gouvernement wallon.

La Commission est composée de 48 membres et parmi ses membres, un quart est issu du Conseil Communal, les trois quarts restants constitue un groupe représentatif des milieux économiques, socio-professionnels et culturels de la commune sur base d'une répartition équilibrée entre les différents villages ou hameaux et des différentes classes d'âge de la population. Elle est présidée par le Bourgmestre.

Sa mission est d'avoir un rôle permanent d'information, de concertation et de relais entre la population et le pouvoir communal pour tout ce qui concerne l'Opération de Développement Rural. La Commission est un organe consultatif à la disposition de la commune. Elle a un pouvoir d'avis, à cette fin elle répond à toute demande d'avis et s'exprime, au besoin, d'initiative.

Plus particulièrement, la Commission est chargée :

  • de représenter le mieux possible l'ensemble de la population;
  • de définir, avec l'aide de l'auteur de projet, les objectifs d'un développement global de la Commune;
  • de retenir et d'affiner les projets d'actions mis en œuvre;
  • de concevoir avec l'aide de l'auteur de projet, un projet de Programme Communal de Développement Rural (P.C.D.R.) devant être soumis au Conseil communal, présentant de manière harmonisée et globale des objectifs et des projets d'actions et fixant parmi ces projets un ordre de priorité;
  • de proposer au Conseil communal des demandes de convention - exécution de développement rural - à passer avec le Ministre concerné;
  • d'assurer le suivi des projets du P.C.D.R. approuvé;
  • de participer à la mise à jour ou à la révision du P.C.D.R.

Quels avantages la commune peut-elle retirer d'un PCDR ?

  • Elle s'équipe d'un outil d'aide à la décision. Les choix quotidiens en seront facilités et plus cohérents. Ils pourront être argumentés sur base d'orientations claires, largement admises ;
  • Les efforts de tous les acteurs locaux pourront converger vers les mêmes défis à relever et objectifs à atteindre. La mobilisation et la dynamisation locales en seront facilitées, les partenariats, encouragés. Le développement sera véritablement ascendant ;
  • La commune sera dotée d'un outil d'éducation permanente permettant aux habitants de comprendre leur environnement et d'agir en citoyens actifs et responsables ;
  • Les fonds publics seront mieux gérés parce que ciblés sur des priorités, pour des actions répondant à des besoins vérifiés, pour une stratégie évaluée et au besoin, rectifiée ;
  • Le PCDR peut faire office de "contrat d'avenir local" tel que prôné par le Gouvernement wallon. Les négociations avec le Gouvernement wallon à l'occasion d'autres politiques seront plus aisées ;
  • La commune disposera d'un outil d'intégration des différentes politiques locales (aménagement du territoire, mobilité…) auxquelles le PCDR fournira automatiquement un diagnostic et les premières grandes orientations stratégiques ;
  • Avec un PCDR, la commune prépare son intégration aisée dans les outils de programmation européens auxquels s'appliquent dorénavant les mêmes exigences de diagnostic, de stratégie et d'évaluation ;

Commission Consultative d'Aménagement du Territoire et de la Mobilité

La commune de Incourt soucieuse de s'investir pleinement dans ses responsabilités en matière de gestion de son territoire a souhaité pouvoir disposer d'une Commission communale consultative en aménagement du territoire destinée à servir de relais entre la population et l'autorité communale.

La première Commission communale consultative en aménagement du territoire fut approuvée pour la première fois le 7 septembre 2001.

Suite aux dernières élections, les membres de la nouvelle CCATM ont été choisis selon une répartition géographique équilibrée, une représentation spécifique à la commune des intérêts sociaux, économiques, patrimoniaux, environnementaux et de la mobilité ainsi que selon une représentation de la pyramide des âges spécifiques à la commune.

Outre les membres, la commission se compose également d'un Président, Mr Philippe BADERT et d'un secrétaire, Mr D. AERTS.

Les échevins de l'aménagement du territoire et de la mobilité, Mr J. TORDOIR et Mme N. DELACROIX participent également aux débats de la commission avec voix consultative.

Cette commission est amenée non seulement à rendre des avis sur des dossiers lui soumis par le collège communal sur des demandes de permis d'urbanisme, de permis de lotir, des permis uniques, mais sera également invité à débattre des grands dossiers d'aménagement du territoire de la commune tel le schéma de structure communal.

La commission pourra également rendre des avis d'initiative sur tous les dossiers qu'elle estime conforme à son objet.

Télécharger

Liste des membres ...


Conseil consultatif communal des Aînés

Patrick PIFFET Secrétaire

N'hésitez pas à nous contacter pour toute suggestion visant à l'amélioration du bien-être des aînés.

Du neuf pour les seniors !

Mardi 4 novembre dernier, le collège communal a mis en place le Conseil Consultatif communal des Aînés (CCCA) d'Incourt.

A sa tête, 13 membres qui se sont portés volontaires pour être les porte-paroles de toutes celles et ceux qui auront des suggestions à exprimer pour le bien-être ou pour des activités à proposer pour les seniors.

Extrait du règlement d'ordre intérieur de la CCCA :
Le CCCA a pour mission de débattre des enjeux communaux afin de fournir aux autorités communales des recommandations pour développer des politiques qui tiennent compte des besoins des aînés. Le CCCA émet des avis, autant d'initiative, qu'à la demande de l'autorité communale, et est tenu informé du suivi des projets qu'il a initiés.

Membres du Conseil Commune Fonction

René BACQ

Opprebais Membre

André BECQUEVORT

Longpré Membre

Jean-Marie DENIES

Glimes Président

Godelieve FRAITURE

Glimes Vice-présidente

André LARUELLE

Piétrebais Vice-président

Jacques LEROY

Incourt Membre

Jean LETHE

Glimes Membre

Claude MORIER

Glimes Membre

Christiane NYS

  Membre

Patrick PIFFET

Piétrebais Secrétaire

Marc RENARD

Glimes Membre

Christian SANSDRAP

Sart-Risbart Membre